2:pm . Duncan Lewis SCAPE

MRI . Caen


2:pm architectures . Duncan Lewis SCAPE Architecture

Situé sur le futur secteur dynamique de Caen, au cœur d’un paysage industriel et portuaire, le projet de la maison de l’image et de l’imagination se veut un lieu scientifique s’ouvrant à une jeune population généralement peu habituée aux équipements culturels.Au-delà de la désignation d’un centre des sciences, il s’agit d’instiguer un univers « gaming » ouvert aux 15-25ans. Un lieu nouveau, attirant, laissant la responsabilité aux utilisateurs de s’approprier l’espace et l’animation.











Nous la pensons panoramique, largement ouverte, de la précision de l’impression 3d à la vision globale, du bonheur de la sérendipité à la complexité sans complexe. Tout doit encore rester possible, à toutes les échelles : du concept aux poutres, de la nanoparticule aux résilles, de l’image aux boîtes…
Par sa fonction, son fonctionnement et son emplacement, le MRI est un élément flexible visant à réagir à des changements de situation. C’est une architecture qui s’adapte, au lieu de stagner, transforme plutôt qu’elle ne limite, et motrice plutôt que statique, interagit avec ces utilisateurs plutôt que de les restreindre à une utilisation prédéfinie. Analyser comment elle est conçue, dessinée, et utilisée nous permet de comprendre sa capacité à résoudre les problèmes actuels et futurs, liés aux évolutions techniques, sociales et économiques. Une composition de « grilles » scéniques ou industrielles, verticales et horizontales, qui permettent de construire les outils, les ateliers, les lieux nécessaires à un moment donné, mais qui reste toujours un espace public, un espace liant, un espace de rencontre, un espace d’expérience, un espace de fabrication, ensemble. Ce Process s’inspire des théories et expérimentations des projets développant les interactions entre les notions d’espace, de structure et d’usage. . L’espace se définit en fonction des usages nécessaire à un moment T. L’édifice est un organisme qui se doit de répondre à l’organisation temporelle pour s’adapter ou permettre sa transformation. Une disposition particulière se doit d’être mobile, adaptable ou changeante. Elle doit être familière car appropriable et fonctionnelle. Ces espaces sont définis pour et par l’utilisateur afin d’anticiper le changement. Ce sont des machines vivantes, soumises au temps, à la cinétique, et à la flexibilité.
La fabrication de la MRI sera elle même au travers d’une Fab-Lab, favorisant le dialogue, la participation, l’innovation, le partage etc…C’est un lieu exigeant mais aussi et surtout un espace de travail quotidien pour les équipes de la « MRI ». Un espace non « fini » qui se construit encore dans son fonctionnement, qui s’enrichit au fur et à mesure, qui se bâtit dans cette suite d’expériences. Pour des expérimentations dont nous ne connaissons pas encore toutes les contraintes…
Faire un bâtiment dont la participation fera l’innovation et le succès d’une fréquentation. Un bâtiment laboratoire, un bâtiment évolutif et un bâtiment reflet des volontés d’une génération ! Mutable, transformable, un outil, un contenant pour une évolution rapide du contenu.

site : Caen | Fr
équipe : 2:pm architectures | Duncan Lewis Scape Architecture (assistés de DUCKS Sceno et Quadriplus)
infos : MOA: Association Relais d’Sciences, CCSTI, Normandie Aménagement | S: 1800 m² | 4.08 M€HT


0 comentarios :

Publicar un comentario en la entrada